Hay! 

téléchargement

 

 

 couverture originale

Pour mon premier message sur Nuit Livresque, je vous présente mon livre préféré: Nos Etoiles Contraires (titre original: The Fault in our Stars), de John Green. 

Résumé du Curium magazine: "Le roman raconte l'histoire de deux adolescents atteints du cancer. Hazel Grace Lancaster (le personnage principal) est âgée de 16 ans. Ses parents l'obligent à fréquenter un groupe de soutien, où elle rencontre Augustus Waters, qui souffre d'ostéosarcome et qui est en rémission."

Résumé de l'éditeur (Nathan, il me semble): "Hazel, 16 ans, est atteinte d'un cancer. Son dernier traitement semble avoir arrêté l'évolution de la maladie, mais elle se sait condamnée. Bien qu'elle s'y ennuie passablement, elle intègre un groupe de soutien, fréquenté par d'autres jeunes malades. C'est là qu'elle rencontre Augustus, un garçon en rémission, qui partage son humour et son goût de la littérature. Entre les deux adolescents, l'attirance est immédiate. Et malgré les réticences d'Hazel, qui a peur de s'impliquer dans une relation dont le temps est compté, leur histoire d'amour commence... les entraînant vite dans un projet un peu fou, ambitieux, drôle et surtout plein de vie."

Inscription de la quatrième de couverture (édition Nathan): ""Lorsque je lisais ce livre à la plage, ma mère m'a demandé ce qu'il racontait. Et moi, complètement absorbée par ma lecture et désirant y retourner au plus vite, je lui ai dit le gros de l'histoire:

-C'est une fille qui a le cancer, qui rencontre un gars qui avait le cancer. C'est génial!

Alors là, elle m'a lancé un regard inquiet et m'a dit:

-T'es sûre que ça va?"

Une lectrice, sur Booknode.com

"Un roman sur la vie, la mort et les gens qui se retrouvent coincés entre les deux. "Nos étoiles contraires", c'est John Green au sommet de son art. On rit, on pleure et on en redemande."

Markus Zusak, auteur du bestseller La Voleuse de livres.

"Alors qu'on craint ne resesntir que de la tristesse en le refermant, ce livre nous fait aimer la vie plus que jamais."

Mélanie Blossier, chroniqueuse pour le magazine Page et libraire à la librairie Doucet, au Mans

"Ca frôle le génire. Ce livre est tout simplement dévastateur. Il affronte sans peur les émotions simples, directes, puissantes."

Time Magazine

 

Mon avis: Rien qu'en voyant la couverture, j'ai fait: "Nuages." J'aime bien les nuages. En plus, la couverture est magnifique. Et puis, j'ai changé le livre de sens, et ça a fait tilt dans ma tête. Je ne sais plus comment j'ai connu ce livre, et je m'en fiche un peu, à vrai dire, car... Ce bouquin - à qui on peut largement attribuer le nom d'oeuvre - est magnifique, je peux même dire magique. Il retrace l'histoire d'Hazel Grace Lancaster, seize ans, atteinte d'un cancer (des poumons et de la tyroïde), ne pouvant plus respirer sans bombonne d'oxygène. Son médecin finit par déclarer qu'Hazel est dépressive, et l'inscrit à un groupe de soutien (se déroulant dans "Le Coeur de Dieu", une petite église). Obligée par ses parents à y aller, Hazel y rencontre Augustus, soigné de son ostéosarcome et étant venu au groupe de soutien de Patrick pour son ami Isaac, atteint d'un cancer des yeux (je ne sais pas vraiment comment ça s'appelle). Hazel, dont le rêve est de rencontrer Peter Van Houten, l'auteur d'Une Impériale Affliction (un roman fictif si on est pas Hazel ou ses proches), son livre préféré, va finir par tomber amoureuse d'Augustus (mais elle ne s'en rendra véritablement compte que lorsque Gus l'emmènera à Amsterdam, lieu de résidence de Peter Van Houten).

Si je vous en disais plus, je spoilerai vraiment, alors... A vous de lire! Je précise que j'ai pleuré à chaque fois que je l'ai fait.

images